FREE INTERNATIONAL DELIVERY ON EVERY ORDER OVER €200

Voyage éco responsable – Comment agir en famille contre la pollution plastique des océans

SOLESSA - Quel est votre but? 

C’est le choix audacieux qu’a pris notre famille de surfer. Au retour d’un surf trip Balinais, ils sont choqués par la quantité de détritus plastiques qui jonchent le pays.

Ils décident donc de voyager pour sauvegarder et mettre en valeur les zones littorales, les mers et océans, par l’éducation et la sensibilisation des enfants à la pollution plastique.

Leur voyage donne lieu à un partage de savoir avec les populations locales. Nos aventuriers responsables rencontrent des spécialistes de la pollution plastique aux quatre coins du monde. Ce voyage original à pour but la réalisation d’un reportage documentaires, où les acteurs principaux sont des enfants ! Les jeunes pourront ainsi se positionner en tant qu’acteur majeur dans le futur du développement durable.

Soutenez nos voyageurs en les suivant en direct grâce au Tracer sur leur site web !

surftrip sustainable children awarness saint jacques wetsuits

Voici leur message du bout du monde :

Comment choisir le bon moment pour partir ? Par rapport à vos boulots respectifs, au rythme des enfants... Quelles sont les destinations ? Pourquoi celles-ci ? Combien de temps au total ?

Haaa le bon moment ! Existe-t-il vraiment ce bon moment ? C’est comme décidé d’avoir un enfant, il n’y a jamais vraiment LE bon moment… Il y a juste des planètes qui s’alignent. En ce qui nous concerne, le manque de sens dans nos activités professionnelles respectives, ainsi qu’une sensibilité croissante à l’avenir de nos enfants et celui de la planète qui les voit grandir ont été les éléments déterminants à la prise de décision. Puis, les enfants sont encore petits, donc le suivi scolaire semblait plus simple à gérer (ça, c’est ce qu’on pensait avant…)

surftrip sustainable children awarness saint jacques wetsuits

Nous avons démarré notre voyage par le Sri Lanka, le Vietnam, les Philippines, l’Indonésie. Puis, l’Australie, la Nouvelle Calédonie et la Nouvelle Zélande où nous nous trouvons actuellement. Ensuite, nous devions aller à Tahiti, à Hawaï, en Californie et au Costa Rica, mais la planète nous a demandé d’arrêter de voyager, pour souffler.

surftrip sustainable children awarness saint jacques wetsuits online shop

Nos destinations ont été choisi selon plusieurs critères : Les problématiques liées à la pollution plastique de leurs côtes, les actions misent en place pour stopper cette pollution, et bien évidement la possibilité de surfer sur place !

Nous sommes partis sur une durée de 10 mois au total, soit l’équivalent d’une année scolaire pour ne pas trop décaler les enfants.

Comment avance votre reportage sur la pollution plastique ? Vous en êtes ou des images, du montage etc.

Tout au long du voyage, nous avons rencontré des personnes engagés, réalisé des interviews, des cleans up et des actions de sensibilisations. Tout cela nous sert de base pour le documentaire.

surftrip sustainable children awarness saint jacques wetsuits online shop

Les six mois qui viennent de passés, et les magnifiques endroits que nous avons traversés nous ont permis de capturer un grand nombre d’images aussi magnifique qu’alarmante sur la situation de nos océans.

Grâce à la pose forcée que nous subissons actuellement, nous avons le temps de trier et de choisir les images les plus impactantes et sensibilisantes.

Nos enfants, les narrateurs et acteurs principaux, raconteront leurs vécus et leurs expériences à travers le documentaire.

Concernant le montage, nous nous sommes mis en relation avec Jérémi Stadler, film maker montpellierain, réalisateur du superbe documentaire « Le Grand Saphir ».surftrip sustainable children awarness saint jacques wetsuits online shop

Etes-vous satisfait de ce projet ? Vous vous attendiez à autant de pollution plastique ? Comment réagissent les locaux ?

Nous avons ouvert cette parenthèse de vie pour donner du sens à nos actions. Ce projet nous permet aujourd’hui d’être plus engagés. De plus, SOLESSA nous a permis de voyager différemment et de rencontrer des gens formidables qui consacrent leurs vies à la préservation des océans. 

SOLESSA, c’est aussi l’histoire d’une aventure avec nos enfants, Solal et Tessa. Ce sont nos ambassadeurs auprès des locaux et des enfants. Nous sommes très fiers d’eux !

surftrip sustainable children awarness saint jacques wetsuits

De manière générale, le plastique est partout, aussi loin que vous puissiez vous éloigner de la civilisation vous en trouverez sur la terre comme dans la mer.

Les locaux ont des réactions différentes face à ce fléau. Comme nous l’a dit Vikum, un chef d’entreprise Sri Lankais : « ce n’est pas que les gens soient mauvais, c’est juste qu’ils ne savent pas, ils n’ont pas conscience de la portée de leurs actes ». Il insiste également sur la priorité qui doit être faite à l’éducation sur ce sujet.

Les priorités dans les pays orientaux sont bien différentes. Ici, manger et avoir un toit sur la tête est encore un combat de tous les jours.

Un expatrié, vivant à Bali depuis plus de 10 ans, nous expliquait très justement que la plupart des locaux vivent dans l’instant présent, ils ne pensent pas à demain.

Nous avons également constaté qu’en Asie le manque de moyens pour collecter les déchets rend la situation encore plus difficile à gérer.

Dans des pays tels que l’Australie et la Nouvelle-Zélande le contraste est saisissant. Les plages sont très propres, la nature bien plus engageante. De nombreuses actions de sensibilisations sont en place. Mais ici, l’équations est simple, le nombre d’animaux dépassent de loin le nombre d’êtres humains…

surftrip sustainable children awarness saint jacques wetsuits

Les meilleurs surfs spots que vous avez visités et que vous conseillerai à vos lecteurs. Et ceux le plus touchés par la pollution.

Chaque spot de surf amène son lot de magie. De ce voyage, je (Ben) retiendrai surtout :

Hiriketiya au Sri Lanka, Lembongan et Uluwatu à Bali mais mon eldorado se trouve à Siargao, aux Philippines.

surftrip sustainable children awarness saint jacques wetsuits

Malheureusement, certains spots sont particulièrement touchés par la pollution comme Hiriketiya au Sri Lanka, là où les eaux de ruissellement ramènent les déchets dans la baie. Uluwatu est également menacé par la pollution plastique lié au tourisme de masse comme malheureusement tous les spots de Bali.

surftrip sustainable children awarness saint jacques wetsuits online shop

Les essentiels pour un voyage comme le vôtre (accessoires en tout genre), et Qu’est-ce qui vous a plu chez Saint Jacques?

Si nous devons parler d’un accessoire indispensable, c’est bien la gourde filtrante de LifeStraw. Grace à elle nous avons exclu les problèmes liés à l’eau, et, nous avons surtout économisé plus de 1344 bouteilles d’eau en plastique !

La marque Saint Jacques allie l’esthétisme, la simplicité et le confort ! Et, elle vient du suuuddd!

surftrip sustainable children awarness saint jacques wetsuits

Les vêtements St Jacques ont été émis à rude épreuve… Ce sont les seuls tee-shirts que tu peux porter trois jours d’affilés sans avoir peur que les gens se retournent sur ton passage… (car oui, en tour du monde tu ne prends pas une douche tous les jours !)

Dans l’eau, avec les combinaisons ou les tee-shirts néoprènes (selon la température…) on ressent une petite fierté de ne pas ressembler aux autres riders !

Quels sont les produits ‘originaux/responsables/réutilisables’ utilisés par les cultures que vous rencontrez pendant votre voyage ? 

Voici quelques exemples de produits rencontrés lors de notre voyage :

Au Sri Lanka, nous avons trouvé les pailles en inox ou en bambou dans tous les bars et restaurants. Elles sont également en ventes libres dans tous les pays que nous avons visités. Depuis, nous avons nos pailles en bambou dans le sac à dos, cela nous permet de refuser les pailles en plastique !

En Asie, la feuille de bananier est utilisée en conditionnement. Dans certains endroits, la feuille de bananier remplace la boite polystyrène pour les plats à emporter.

surftrip sustainable children awarness saint jacques wetsuits online shop

Aux Philippines, à la criée des villages, on nous vend des petits sacs en tissu pour y mettre le poisson frais, ce qui incite les locaux à les réutiliser.

En Australie, chacun possède sa gourde, elle est devenue l’accessoire tendance ! Dans ce pays, nous avons également vu pour la première fois un surfer prendre la vague avec une planche en bois.

surftrip sustainable children awarness saint jacques wetsuits online shop

Le covid, petit point actualité. Comment êtes-vous impacté par le virus ? 

Comme tout le monde aujourd’hui le covid a eu un impact sur notre vie, et donc sur notre magnifique périple ! A ce jour, nous sommes toujours en Nouvelle Zélande, confinés, pour une durée indéterminée. Le gouvernement New Zélandais a décidé de stopper toute entrée ou sortie du territoire (ce qui implique aussi les rapatriements). Nous ne sommes pas vraiment pressés de rentrer en France, cette pause nous permet de digérer doucement, avec les enfants, la fin prématurée de notre voyage autour du monde.

Votre Meilleur moment vs votre pire moment de solitude pendant ce voyage autour du globe?

Le meilleur moment pour nous restera notre rencontre avec toute l’équipe de la fondation Sulubaai dans leur Sanctuaire de Pangatalan.

Le pire moment, c’est lors de notre séparation aux Philippines car j’ai (Oriane) été contrainte de rentrer seule en France pour des raisons familiales.

surftrip sustainable children awarness saint jacques wetsuits

Checkez la page de Caledoclean !

Un mot pour conclure ? 

Un tour du monde en famille c’est une aventure humaine avant tout ! Notre famille est soudée à jamais ! Avec SOLESSA, cette aventure a pris une nouvelle dimension, plus engagée ! Les cleans up sur les plages et les différentes rencontres seront gravés à jamais ! On pense à Vikum (Salt house au Sri Lanka), Yann (Casa Vana au Sri Lanka), Fred (Sulubaai foundation aux Philippines), Thibault (Caledoclean en Nouvelle-Calédonie), Susie (Surfrider Foundation en Australie), Gale (S.E.A Movement aux Philippines), l’équipe pédagogique et les élèves de l’Ecole française d’Ho Chi Minh, Ben Benson (Surfer), Valentin (Bali Eco Deli à Bali), Pauline (Green Nido aux Philippines) … et tous les enfants qui nous ont apportés de la joie avec leurs sourires, leur enthousiasme et leur implicationpour l’avenir de NOTRE planète.

Merci à Saint Jacques qui a soutenu le projet depuis le départ !

 surftrip sustainable children awarness saint jacques wetsuits

Older posts Next posts

5 Comments

  • Une problématique qui mérite tout notre engagement. Quel plaisir de voir l’implication et la détermination que vous pouvez lui accorder. A quand le prochain le Trip ??? On vient avec vous. BRAVO !!!

    SERRANO on
  • Génial cet interview !
    On comprend très bien le sens du projet Solessa ainsi que la situation alarmante autour de l’omniprésence du plastique sur notre planète.
    Vous donnez envie aux gens, à nous, à moi de plus se responsabiliser, chacun à son échelle. C’est déjà une belle leçon!
    Après pour des changements de plus grandes envergures il faudrait toucher le monde décisionnaire afin de mettre en place de réel changement…on se prend à rêver, à espérer que votre documentaire pourra avoir un impact de ce côté là!
    L’engagement des enfants est aussi une clé géniale et tend à leur donner une perspective d´avenir avec un engagement écologique indispensable et même peut-être deviendront-ils des actionnaires du renouveau! Ce sont nos têtes pensantes de l’avenir comme vous le soulignez magnifiquement.
    Un grand bravo à vous 4
    Vous avez tout notre soutien et plus encore…!

    DELOR on
  • Génial cet interview !
    On comprend très bien le sens du projet Solessa ainsi que la situation alarmante autour de l’omniprésence du plastique sur notre planète.
    Vous donnez envie aux gens, à nous, à moi de plus se responsabiliser, chacun à son échelle. C’est déjà une belle leçon!
    Après pour des changements de plus grandes envergures il faudrait toucher le monde décisionnaire afin de mettre en place de réel changement…on se prend à rêver, à espérer que votre documentaire pourra avoir un impact de ce côté là!
    L’engagement des enfants est aussi une clé géniale et tend à leur donner une perspective d´avenir avec un engagement écologique indispensable et même peut-être deviendront-ils des actionnaires majeurs avec des idées et des actions nouvelles, innovantes.
    Ce sont nos futures têtes pensantes comme vous le soulignez magnifiquement.
    Un grand bravo à vous 4!
    Vous avez tout notre soutien et plus encore…

    DELOR on
  • Il faut souligner aussi votre courage! Quitter un train de vie, déscolariser vos enfants pour essayer de vouloir transmettre un futur meilleur, lancer ce gigantesque « bouche à oreilles » virtuel à travers vos posts, vos vidéos et messages sur les réseaux!
    On continuera de vous soutenir❤️
    Cihan, Laurence, Ilhan & Enis

    Usul on
  • Quel beau voyage ! Quelle belle famille ! Super projet !!! Cela nous fait rever

    Ombras on

Please comment

Please note, comments must be approved before they are published